les oreilles grandes ouvertes

Posts Tagged ‘feel good’

Mix #2 • Welcome to the Club

In Coups de coeur, Mix on 22/12/2012 at 12:02

club

Histoire de fêter la nouvelle version de soundcloud (et de se réchauffer!), voici un petit mix à base de découvertes/remixes by Future Classic, Kitsuné et French Express.

avec : Jeremy GlennPerseus – Isaac Tichauer (article) – Trails and Ways (article) – Cadillac – St. LuciaPeter & the MagicianFlight FacilitiesTwo Door Cinema ClubPharao Black Magic

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Panama

In Coups de coeur, News on 18/10/2012 at 23:28

L’Ile aux trésors (sonores)

panama magic its not over future classic

Enfin du nouveau du côté des Australiens de Panama! Si « Magic » avait été l’un de mes coups de coeur du printemps, il aura fallu être bien patient avant de pouvoir entendre son successeur. Mais sans aucun doute, ça valait le coup : il y a quelques jours, le groupe a accouché d’une deuxième pépite, délicieusement disco, avec toujours ces sons aux saveurs tropicales, « It’s not over ». Qui a cartonné sur Hype Machine la semaine dernière… et confirme leur potentiel pour faire bientôt danser la Terre entière.

Lire le reste de cette entrée »

Trails and Ways

In Coups de coeur, News on 29/08/2012 at 16:46

Et si on rêvait?

Ouf. Emboîtant le pas des New Navy et autres Panama (respectivement auteurs des excellents « Zimbabwe » et « Magic », à réécouter ici), les Trails and Ways sont là pour vous faire oublier la fin de l’été avec leurs morceaux qui sentent bon le soleil. « bossa nova dream pop », « brazilian shoegaze »… des mots différents pour dire la même chose, finalement : ce qu’ils proposent est un mélange. Une fusion, d’abord, entre rythmes venus d’Amérique Latine et chants translucides principalement en anglais, mais aussi entre pop US ouatée plutôt classique et intelligence indie. C’est doux, léger, parfaitement équilibré – très bon pour la santé! On aurait pu croire qu’il fallait être Australien pour parvenir à créer cette musique si particulière qui semble venir des îles, entraînante et planante à la fois… Trails and Ways, basé à Oakland, près de San Francisco en Californie, nous prouve le contraire. Lire le reste de cette entrée »

Mix #1 • En attendant l’été

In Coups de coeur, Mix on 10/06/2012 at 20:55

Petite sélection de morceaux pour oublier la pluie : du nouveau, du moins nouveau, de l’australien, de l’américain, de l’anglais, et même du français… Saurez-vous dire qui est qui?

PanamaGemini Club – Citizens!New NavyThe PopopopopsBear HandsHey Champ

Trophy Wife

In Albums, Coups de coeur, News on 29/12/2011 at 16:57

Rêve ou réalité?

Comment expliquer cette étrange impression d’être dans un rêve éveillé qui nous saisit lorsqu’on les écoute, même sans faire attention aux paroles ni aux titres des morceaux? C’est là tout le talent de ce trio originaire d’Oxford, qui a choisi de se pencher sur les troubles du sommeil, et en particulier l’état intermédiaire où l’on a du mal à faire la différence entre rêve et réalité : ils ne parlent pas seulement des choses, ils nous les font vivre.

Leur nouvel EP s’intitule donc Bruxism – bruit que font souvent les dents quand on dort, ou « mouvement inconscient sans but précis concernant l’appareil manducateur » d’après wikipedia. Cela donne une musique très rythmée (cf la sautillante « Canopy Shade » ou « Sleepwalks », carrément dansante), avec un côté planant (présent sur la très belle dernière piste de l’EP « Wolf »). On se laisse porter par le son clair des instruments et la voix hypnotique de Jody Prewett, et on sourit.

Sur cet EP, les Trophy Wife ont décidé de changer leur mode de fonctionnement, et ont travaillé avec cinq producteurs différents : Ewan Pearson, Yannis Philippakis (Foals),  Andrew Halford, James Yuill (« Bruxism ») et Plaid (« Canopy Shade »). Une façon de laisser plusieurs voix s’exprimer conforme à la démarche globale concernant l’EP, puisque les troubles du sommeil sont à la fois universels et profondément personnels : tout le monde en souffre, d’une façon ou d’une autre, mais ils ne sont véritablement partagés que par celui qui est affecté et son partenaire…

Un de leurs précédents morceaux, « Surfacing », fait partie de la Compilation Kitsuné n°12, à écouter sur deezer.

Merci à Matt et Ellie de Stay Loose pour l’EP!

Similarités avec : MGMT, Cut Copy, Foals

Clip étrange et fascinant de « Wolf », réalisé par Yannis Philippakis de Foals

« Canopy Shade »

Clip encore plus étrange (!) de « Canopy Shade » à voir ici.

Bruxism (Blessing Force)

1. Canopy Shade
2. Bruxism
3. Seven Waves
4. Sleepwalks
5. Wolf

facebook

Kimbra

In Coups de coeur, News on 27/10/2011 at 22:14

Femme

Allez, j’ose vous parler d’une artiste néo-zélandaise malgré la finale de dimanche. Parce que non, la Nouvelle-Zélande ne se résume pas aux moutons, joueurs de rugby et paysages de la fameuse trilogie : il y a aussi des gens qui chantent, comme Kimbra Johnson.

Nominée en tant que Meilleure Artiste Féminine aux ARIA 2011 pour son excellent duo avec Gotye dont j’ai parlé plus tôt, « Somebody that I used to know », Kimbra a enregistré son premier album intitulé Vows à Melbourne, où elle s’est installée depuis quelques années. Il est sorti cet automne en Australie et Nouvelle-Zélande, chez Warner.

La musique est variée et toujours très rythmée, à coups de claps de main, synthés, cuivres… La voix est ronde, légère, voyageant des aigus aux graves. Kimbra a son style à elle, entre pop, soul, dance, rétro et funk. Une sorte de Camille australe, plus mélodique et étoffée. Plus conventionnelle, en fait. Mais la texture de sa voix et son charisme en font une artiste remarquable. Dans ses clips, très travaillés et minutieusement chorégraphiés, on sent une sa fierté d’être une femme. Elle joue à séduire, mais sans tomber dans la provocation. Certaines pourraient s’en inspirer…

A écouter sur grooveshark : « Good Intent », « Settle Down », « Old Flame », « Plain Gold Ring »

Similarités avec : Oh, Land, Gotye, Camille, Panic at the Disco

Clip de « Settle Down »

Clip de « Good Intent »

Et regardez aussi le clip coloré et délirant de « Cameo Lover » (d’où est tirée la photo que j’ai choisie), morceau que je verrais bien accompagner un Bridget Jones!

facebookgrooveshark


M83

In Albums, Groupes favoris on 09/10/2011 at 18:19

La tête dans les étoiles

Aujourd’hui projet d’Anthony Gonzales, M83 porte le nom d’une galaxie, et ce n’est pas un hasard : il y a quelque chose de grand et de magique dans sa musique, et ce ne sont pas Pitchfork ou Tsugi qui me contrediront.

C’est grâce à naïve et GetDaSound que j’ai découvert cet artiste hors du commun le mois dernier. « Midnight City », première chanson que j’ai entendue, a été une véritable révélation. Je la télécharge immédiatement (ça tombe bien, c’était gratuit!). En marchant sur les pavés dans le soleil parisien, mon casque sur les oreilles, c’est tout simplement l’extase.

Depuis, j’ai pu écouter Hurry Up We’re Dreaming, le nouvel album (ou plutôt double-album) qui sortira le 17 octobre prochain, et je n’ai pas été déçue. En un mot : grandiose! Synthés, sons électroniques, piano, cuivres, M83 ne fait pas dans la demi-mesure. En fait, comme avec Sparkadia aujourd’hui réduit à son chanteur, on a du mal à penser cette oeuvre comme le fruit d’un projet individuel. C’est trop complet, trop multiple ; comme si on s’aventurait au-delà de l’humain.

Sur les 22 pistes du double-album, on trouve une dizaine de morceaux chantés, entre lesquels s’intercalent de courtes pauses musicales plus ambient, pour former un ensemble solide et uni. De ce voyage intergalactique, je retiens 9 moments forts :
« Midnight City », au refrain hallucinant et orgasmique. C’est un décollage parfait, on est collés à notre siège.
« Reunion ». Stabilisation de la vitesse sans perdre en puissance sonore… On file à travers l’espace.
« Wait », poignante de douceur et de simplicité. Moment nostalgique. Sans comprendre les paroles, j’imagine une réflexion sur la possibilité d’un voyage sans retour.
« Raconte-moi une histoire », rêve poétique d’un enfant peuplé de grenouilles.
« Claudia Lewis ». Nouvelle accélération, avec une basse très présente.
« OK Pal », et son irrésistible mélodie « feel good ».
« Splendor », calme et hantée par de nombreuses voix et choeurs. Une atmosphère quasi-religieuse.
« Steve McQueen », à l’énergie posée. On sent comme une impatience juste retenue de rentrer chez soi.
« Outro », le retour, lent, vers la Terre ; parmi les humains.
Et c’est la fin. On frissonne, on a un sourire. Et puis on retourne à ses occupations, des étoiles dans les yeux.

Si vous n’avez pas pu acheter de billets pour son concert [complet] à la Gaité Lyrique le 30 novembre prochain, séance de rattrappage à la Cigale le 15 mars 2012!

« Midnight City »

Similarités avec : Awolnation

facebook site officiel

Blame Ringo!

In Albums, Concerts, Coups de coeur on 24/08/2011 at 14:13

Un Beatles pointilleux?

Un vendredi soir à la Brisbane Powerhouse. Il fait déjà nuit, peu de gens se sont déplaçés. Mais il en faudrait beaucoup plus pour décourager le groupe en résidence pour le mois de juin! Ce sont les Blame Ringo! et leur toute nouvelle formation (qu’ils appellent modestement « le groupe de rêve »): Pete Kilroy, Ross Pearson, Jessiah Cocks et Jack Parkes. Les Australiens jouent des morceaux qui leur ressemblent, simples et profonds à la fois ; sans fioriture inutile. Du pop/rock/folk tranquille, à la manière des New-Yorkais de The Canon Logic. Ils ont l’humour léger, le sourire franc… Terriblement attachants. La dernière chanson est une révélation: ce groupe est taillé pour la réussite.

Et le concert n’a pas manqué d’action. La meilleure: le photographe à la barbe hirsute (qui passait son temps à prendre des plans étonnamment rapprochés des musiciens) s’empare tout d’un coup du micro et se met à rapper, en dévoilant un t-shirt à son effigie sous sa veste! Une intervention sans aucun doute planifiée, mais qui n’en est pas moins agréablement surprenante. Il s’agit en réalité de Danaj The Unstoppable.

Leur EP Too Strange For Avery oscille entre inspirations Beatles, Crosby and Co. ou encore Kooks. A écouter sur leur page bandcamp: « One-Way Driver », « Midnight To Twilight », « The Girl Who Likes Me »

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur l’histoire qui entoure le choix de cet étrange nom, à savoir « C’est la faute de Ringo Starr », allez faire un tour sur leur site officiel… Un site web tout en largeur, plein de textes, photos et théories délirantes. On y apprend que le célèbre Beatles aurait menacé le groupe, qui s’appellait alors Goodbye Vienna, de les attaquer en justice pour une affaire de copyright (c’est aussi le titre de son 4ème album).

« One-Way Driver »

Vidéo qui a fait un peu de buzz même en France en 2009: Un jour à Abbey Road, pour leur morceau « Garble Arch » sur leur premier album

Clip (hilarant) de « In A Hurricane »

Vidéo commerciale pour Dreamworld. Bien sûr, l’originalité n’est pas vraiment au rendez-vous, et ce n’est apparemment qu’un remake, mais peu importe: c’est une des chansons les plus joyeuses que j’ai jamais entendue, et je vous mets au défi de ne pas sourire en l’écoutant.

facebook

Gush

In Albums, Groupes favoris on 02/04/2011 at 14:06

Des Frenchies infatiguables et déjantés!

Gush – You Really Got Style

Je viens de réaliser que je n’avais pas encore écrit d’article complet sur ce groupe que je suis depuis leurs débuts sur myspace, et alors que :
– cet été je les ai vus aux Francos, mais aussi à St Hilaire de Riez (ce qui nous fait accessoirement un total de 36h de bus/train et 6 jours de congés!)… et c’était magique
– j’ai acheté leur album en septembre dernier et il a rythmé mes journées (et nuits) lors de mes 10 jours à Paris
– et last but not least, j’ai choisi « Let’s Burn Again » comme morceau-phare de mon étude psycho-musicale sur un éventuel lien entre personnalité et préférences musicales, que je mène dans le cadre d’un cours ce semestre à Brisbane.

Gush, pour moi, c’est l’été, c’est la liberté, c’est la joie de vivre, tout simplement. Quatre musiciens liés par les liens du sang, qui savent faire de chaque concert une expérience unique, à coups de solos improvisés ou de jeux avec le public. Quatre personnalités complémentaires, quatre voix (vous avez dit Beatles?), avec en commun une énergie et une bonne humeur à toute épreuve.

Leur premier album Everybody’s God est disponible depuis février 2010. Difficile de capturer la folie du live, mais ça reste de l’excellent travail.

J’aime particulièrement : le refrain enlevé de « Dance On », la basse collante sur « Back Home », les décalages rythmiques et la voix de Vincent sur « Favourite Song » , les paroles feel-good de « Vondelpark », la douceur de « In The Sun », les choeurs sur « Killing My Mind », le solo de synthé sur « You Really Got Style », l’introduction puis le rock/funk de « P-Nis », les harmonies vocales sur « Jealousy »

A écouter : « Killing My Mind », « Let’s Burn Again », « No Way », « Jealousy », « You Really Got Style »

Courez « aimer » les Gush sur facebook et téléchargez leur nouveau morceau « Leave Me » sous l’onglet « Musique »!

Aperçu du concert des Francos (P-Nis, Dance On, Let’s Burn Again, My Favourite Song)

Version acoustique un peu folle (ou plutôt complètement folle) de « No way » pour le Hiboo

Et puis je reposte le clip de « Let’s Burn Again », parce qu’il est génial.

Loomis & The Lust

In Groupes favoris, News on 05/03/2011 at 09:14

Cool-attitude

Le sourire du chanteur Will Loomis sur la photo reflète bien la relation qu’a le groupe avec la musique. Originaires de Santa Barbara, CA, les Loomis and the Lust ne sont pas là pour se prendre la tête. L’objectif : s’éclater! Ce qui nous donne des morceaux légers, entraînants et respirant la bonne humeur. La ligne de basse, souvent variée, et les refrains ultra-efficaces (qui ne vous sortent plus de la tête), y sont pour beaucoup.

Après un premier EP, Nagasha, ces jeunes Californiens ont continuent sur leur brillante lancée avec un nouvel EP intitulé Space Camp, sorti en août 2010. Au programme : des chansons variées, pleines de clin d’oeils musicaux (The Police…), qui vous (re)donneront le sourire! Il est diponible sur amazon.com.

Clip de « Bright Red Chords », hilarant

Clip de « A.D.D. »

Clip de « Barbarella »

Et pour voir ce qu’ils donnent en live, cliquez sur ce lien pour découvrir un live acoustique de « Bright Red Chords »

site officielfacebook