les oreilles grandes ouvertes

Posts Tagged ‘australia’

Isaac Tichauer

In Coups de coeur, News on 26/11/2012 at 17:05

Le gymnaste

isaac tichauer devotion french express

Encore et toujours de la musique australienne avec Isaac Tichauer, sacré maître du grand écart musical avec des morceaux qui mêlent house music, sonorités tropicales et r’n’b.

Du tropical disco, donc, si l’on en croit Do You Want a Cup of Tee.

En tout cas, son premier album Devotion, sorti le 31 juillet dernier chez French Express, est une petite merveille (album à écouter et télécharger gratuitement sur soundcloud ou directement via ce lien). . On ferme les yeux, et on s’imagine dans un club désert, seulement entouré de lumières qui tournoient sans jamais s’arrêter. Une rêverie mouvementée de plus d’une heure, où les frontières entre les genres et les gens n’existent plus. Lire le reste de cette entrée »

Panama

In Coups de coeur, News on 18/10/2012 at 23:28

L’Ile aux trésors (sonores)

panama magic its not over future classic

Enfin du nouveau du côté des Australiens de Panama! Si « Magic » avait été l’un de mes coups de coeur du printemps, il aura fallu être bien patient avant de pouvoir entendre son successeur. Mais sans aucun doute, ça valait le coup : il y a quelques jours, le groupe a accouché d’une deuxième pépite, délicieusement disco, avec toujours ces sons aux saveurs tropicales, « It’s not over ». Qui a cartonné sur Hype Machine la semaine dernière… et confirme leur potentiel pour faire bientôt danser la Terre entière.

Lire le reste de cette entrée »

Chet Faker

In Coups de coeur, News on 17/09/2012 at 22:43

Le plongeon

chet faker terms and conditions

Infinie délicatesse dans la voix, cigarette fumante à la main… En regardant des vidéos de l’hypnotisant Chet Baker (comme celle-ci), on se dit que l’Australien Chet Faker a décidément bien choisi son nom de scène.

Les sons qui composent le squelette de sa musique entre trip-hop et dubstep minimaliste, habilement déstructurée par endroits, sont cotonneux et puissants à la fois. Une sorte de miel sonore, épais et tiède, où on s’enfonce en frissonnant ; et qui vous déforme à l’intérieur. Lire le reste de cette entrée »

Alpine

In Coups de coeur, News on 08/07/2012 at 19:32

Les femmes d’abord

Si les voix sucrées et les synthés rythmiques ne vous font pas peur, ce groupe de Melbourne est pour vous. Les deux premiers extraits de l’album A is for Alpine, qui paraîtra le 10 août prochain, à savoir le hantant « Hands » (ci-dessus) et l’estival « Gasoline » (à écouter plus bas), sont bien prometteurs. Mélange de Grimes, Kimbra et Operator Please, leur son a clairement gagné en densité depuis leur EP Zurich sorti l’année dernière: voix et instruments, cette fois effeuillés au plus près, se déploient sans contraintes dans l’espace sonore, dessinant peu à peu les contours d’une pop grimpante qui semble avoir assez d’énergie pour ne jamais s’arrêter.

x

Allez aussi jeter un oeil au clip de « Hands », un rien provocateur…

Clip étrange de « Villages » (extrait de l’EP)

facebook soundcloudofficiel (en construction)

Boy & Bear

In Coups de coeur, News on 22/12/2011 at 18:35

Sauvage, puis sage

Ils sont originaires de Sydney, et pourtant leur musique est tout le contraire : plus colline que building, plus tranquille que survolté. C’est frais, naturel ; le son indie par définition, comme Apple Horse. Pas étonnant qu’ils aient fait la première partie des Mumford and Sons dans leur pays… et qu’ils aient raflés 5 ARIAs cette année (sur les 7 pour lesquels ils étaient nominés : Gotye leur a subtilisé les 2 autres!).

Leur premier EP With Emperor Antarctica est sorti en 2010, et leur premier album Moonfire en août 2011 chez Universal. Le seul reproche que j’aurais à leur faire concerne d’ailleurs ce nouvel album : la production, trop propre à mon goût, enlève beaucoup de cette fragilité qui faisait le charme de leur premier disque. Bien sûr c’est toujours aussi beau, mais plus froid, inaccessible. La surenchère d’effets sur la voix sur « Beach » rend même ce morceau difficilement écoutable. Ce n’est pas un hasard si cette nouvelle couleur sonore fait penser à celle qu’ont aussi pris les Young The Giant sur leur premier album : c’est Joe Chicarelli qui a produit et enregistré les deux groupes! Dommage, car ils mériteraient vraiment d’être différenciés. Espérons qu’ils ne feront pas l’erreur deux fois…

En attendant, régalez-vous en écoutant leur premier EP sur grooveshark (mes favorites : « Rabbit Song », « The Storm »)

Et pour le nouvel album, c’est sur deezer (mes favorites : « My Only One » et « House & Farm »).

Joyeux Noël!

Similarités avec : The National, Mumford and Sons

Joli clip de « Rabbit Song », filmé avec justesse et tendresse

« Milk and Sticks » (extrait de Moonfire)

facebooksite officiel

M. Jack Bee

In Coups de coeur, News on 01/11/2011 at 22:02

Au pays des surfeurs, on rêve

C’est le son que j’ai cherché toute la journée, alors que dehors la pluie tombait. Un timbre de voix irrésistible, entre puissance et fragilité. D’apparence simple (guitare/voix), ce que propose l’Australien M Jack Bee mérite vraiment qu’on s’y intéresse de plus près : on sent que cette voix, qui semble prête à tous les exercices, peut tout à fait lui permettre de choisir de s’engager sur une voie musicale plus risquée, et de s’extirper ainsi de la masse des chanteurs à chapeau et chant mélancolique.

On voit d’ailleurs déjà la différence entre « Sound of Love » et « She Said », enregistrées en live avec un groupe, et les chansons de son précédent EP In Loops ; même si je trouve que sa voix collerait mieux à une ambiance plus électronique, et moins rock indie. Avec sa batterie tranquille, son piano et ses choeurs, « Sound Of Love » est pour moi la meilleure et la plus originale de toutes (mention spéciale au sifflement de début qui sonne agréablement faux!). Je verrai bien un clip en noir et blanc, avec de la neige. Vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site de triple j.

A écouter sur sa page facebook : « Sound Of Love », « Farewell », « Photograph »

« Sound Of Love »

Similarités avec : Damien Rice, Mumford and Sons, Passenger, The White Buffalo, Joe Purdy, Jason Mraz

Kimbra

In Coups de coeur, News on 27/10/2011 at 22:14

Femme

Allez, j’ose vous parler d’une artiste néo-zélandaise malgré la finale de dimanche. Parce que non, la Nouvelle-Zélande ne se résume pas aux moutons, joueurs de rugby et paysages de la fameuse trilogie : il y a aussi des gens qui chantent, comme Kimbra Johnson.

Nominée en tant que Meilleure Artiste Féminine aux ARIA 2011 pour son excellent duo avec Gotye dont j’ai parlé plus tôt, « Somebody that I used to know », Kimbra a enregistré son premier album intitulé Vows à Melbourne, où elle s’est installée depuis quelques années. Il est sorti cet automne en Australie et Nouvelle-Zélande, chez Warner.

La musique est variée et toujours très rythmée, à coups de claps de main, synthés, cuivres… La voix est ronde, légère, voyageant des aigus aux graves. Kimbra a son style à elle, entre pop, soul, dance, rétro et funk. Une sorte de Camille australe, plus mélodique et étoffée. Plus conventionnelle, en fait. Mais la texture de sa voix et son charisme en font une artiste remarquable. Dans ses clips, très travaillés et minutieusement chorégraphiés, on sent une sa fierté d’être une femme. Elle joue à séduire, mais sans tomber dans la provocation. Certaines pourraient s’en inspirer…

A écouter sur grooveshark : « Good Intent », « Settle Down », « Old Flame », « Plain Gold Ring »

Similarités avec : Oh, Land, Gotye, Camille, Panic at the Disco

Clip de « Settle Down »

Clip de « Good Intent »

Et regardez aussi le clip coloré et délirant de « Cameo Lover » (d’où est tirée la photo que j’ai choisie), morceau que je verrais bien accompagner un Bridget Jones!

facebookgrooveshark


Operator Please

In Coups de coeur, News on 09/09/2011 at 11:04

Une pépite!

Chose promise, chose due, voilà donc (enfin) un article sur Operator Please, véritable petite pépite pop/électro/rock dénichée à Gold Coast, en Australie. C’est propre, efficace, dansant, et d’une incroyable maturité vu leur jeune âge! Au centre, la voix de la charismatique chanteuse Amandah Wilkinson.

Ils sortent un premier EP en 2005, l’année de la formation du groupe, On The Prowl. Suivent en 2007 un autre EP, Cement Cement, et un premier album, Yes Yes Vindictive, où on retrouve le morceau-phare « Just a Song About Ping-Pong ». Leur dernier album à ce jour s’intitule Gloves. Sorti en 2010, il est composé de 10 chansons très bien enregistrées, qui en disent long sur le potentiel de ces cinq Australiens débordants d’énergie. Inutile de préciser qu’ils ont littéralement enflammé le Hi-Fi pour le concert de Sparkadia en mai dernier! Ils ont joué au Nouveau Casino en 2008, ne les ratez pas s’ils reviennent en France…

Operator Please: Amandah Wilkinson (chant, guitare), Taylor Henderson (violon), Ashley McConnell (basse), Chris Holland (clavier), Tim Commandeur (batterie).

A écouter en priorité: « Volcanic », « Logic », « Catapult », « Loops », « Losing Patience »

« Catapult »

Clip de « Logic »

Blame Ringo!

In Albums, Concerts, Coups de coeur on 24/08/2011 at 14:13

Un Beatles pointilleux?

Un vendredi soir à la Brisbane Powerhouse. Il fait déjà nuit, peu de gens se sont déplaçés. Mais il en faudrait beaucoup plus pour décourager le groupe en résidence pour le mois de juin! Ce sont les Blame Ringo! et leur toute nouvelle formation (qu’ils appellent modestement « le groupe de rêve »): Pete Kilroy, Ross Pearson, Jessiah Cocks et Jack Parkes. Les Australiens jouent des morceaux qui leur ressemblent, simples et profonds à la fois ; sans fioriture inutile. Du pop/rock/folk tranquille, à la manière des New-Yorkais de The Canon Logic. Ils ont l’humour léger, le sourire franc… Terriblement attachants. La dernière chanson est une révélation: ce groupe est taillé pour la réussite.

Et le concert n’a pas manqué d’action. La meilleure: le photographe à la barbe hirsute (qui passait son temps à prendre des plans étonnamment rapprochés des musiciens) s’empare tout d’un coup du micro et se met à rapper, en dévoilant un t-shirt à son effigie sous sa veste! Une intervention sans aucun doute planifiée, mais qui n’en est pas moins agréablement surprenante. Il s’agit en réalité de Danaj The Unstoppable.

Leur EP Too Strange For Avery oscille entre inspirations Beatles, Crosby and Co. ou encore Kooks. A écouter sur leur page bandcamp: « One-Way Driver », « Midnight To Twilight », « The Girl Who Likes Me »

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur l’histoire qui entoure le choix de cet étrange nom, à savoir « C’est la faute de Ringo Starr », allez faire un tour sur leur site officiel… Un site web tout en largeur, plein de textes, photos et théories délirantes. On y apprend que le célèbre Beatles aurait menacé le groupe, qui s’appellait alors Goodbye Vienna, de les attaquer en justice pour une affaire de copyright (c’est aussi le titre de son 4ème album).

« One-Way Driver »

Vidéo qui a fait un peu de buzz même en France en 2009: Un jour à Abbey Road, pour leur morceau « Garble Arch » sur leur premier album

Clip (hilarant) de « In A Hurricane »

Vidéo commerciale pour Dreamworld. Bien sûr, l’originalité n’est pas vraiment au rendez-vous, et ce n’est apparemment qu’un remake, mais peu importe: c’est une des chansons les plus joyeuses que j’ai jamais entendue, et je vous mets au défi de ne pas sourire en l’écoutant.

facebook

Emma-Louise

In Coups de coeur, News on 03/08/2011 at 14:28

En équilibre

« Jungle », « Safari »… A croire que la mode est à l’Afrique chez les chanteuses. Mais je vous rassure tout de suite, c’est le seul point commun entre la chanson de Yelle et celle d’Emma-Louise.

Avec ses cheveux coupés courts, cette jeune Australienne de 19 ans, originaire de Cairns (Queensland), a l’air de savoir ce qu’elle veut. Et c’est tant mieux!

« Insomnia »  était déjà prometteuse en 2008. Avec « Jungle », c’est la révélation. Elle semble avoir trouvé son style, entre minimalisme et dynamisme. J’ai été d’abord un peu surprise par le côté statique du clip (je ne sais pas exactement pourquoi, mais je m’attendais à du mouvement, des couleurs, de l’énergie… et c’est tout le contraire!), mais ça ne m’empêche pas de le trouver très réussi. Emma-Louise y est rayonnante. Belle et naturelle, l’équilibre est parfait entre la candeur d’une jeune fille et la maturité d’une femme. Si sa voix maîtrisée à la perfection (regardez les vidéos ci-dessous) ne vous séduit pas, son regard profond aura raison de vous… Vous voilà sur un fil, suspendu, en équilibre.

Téléchargez gratuitement « Jungle » sur sa page bandcamp.

Clip de « Jungle »

« To Keep Me Warm »
(qui fait penser au « Quand je marche » de Camille)

Vidéo pour « Bones » tournée avec des amis

Live de « Shoes Full of Water »

Similarités avec: Adele, Camille, Meiko, Oh Land, Colbie Caillat

Merci à Jacob Tilley.

facebook