les oreilles grandes ouvertes

Posts Tagged ‘soul’

Woodkid

In Albums, Groupes favoris on 09/07/2012 at 11:12

Vive le Roi

woodkid by karim sadli iron

Oui, Yoann Lemoine, alias Woodkid, près d’un an après son apparition sur la scène musicale française… Parce que comme pour Mumford & Sons, il n’est jamais trop tard pour écouter! Parce que le son, l’image, la voix, tout est sublime. Un travail d’orfèvre, minutieux et délicat. Le chant nous accroche, les percussions nous entraînent, les cuivres nous enchaînent.

Sur l’EP sorti l’année dernière,« Iron » est suivie de 3 morceaux plus modestes, où les percussions sont remplacées par piano et violons. Parmi eux, « Brooklyn », ode d’une belle sincérité au quartier branché new-yorkais croisée avec une histoire d’amour ; la mélancolie absolue, hors du temps, qui va remuer si loin en vous que c’est un sourire qui finit par se dessiner sur vos lèvres.

Woodkid a dévoilé en mai dernier le clip du premier extrait de son album intitulé The Golden Age prévu pour cet automne, « Run Boy Run ». Un nouveau tour de force visuel et musical, qui reprend des éléments du clip de « Iron » en les étoffant encore: d’étranges créatures moussues s’extraient cette fois de terre pour rejoindre l’enfant dans sa course au ralenti.

Graphiste, réalisateur, musicien, chanteur… Vive le Roi.

Clip  de « Run Boy Run », grandiose

Clip de « Iron » et ses 14 millions de vues

Woodkid Iron EPx

Iron EP

1. Iron
2. Brooklyn
3. Baltimore’s Fireflies
4. Wasteland
5. Iron (Remix by Mystery Jets)
6. Iron (Remix by Gucci Vump)

Similarités avec: These New Puritans, Alt-J, M83, Aaron

facebook – deezer

Publicités

Bailiff

In Albums, Coups de coeur on 24/04/2012 at 21:35

Dans les profondeurs de Chicago

Bailiff, c’est comme une plongée dans un Chicago où se mêleraient encore usines fumantes du siècle passé et gratte-ciels rutilants, symboles d’un tout nouveau capitalisme. Ce serait le Chicago souterrain, nocturne, sombre. Le Chicago des caves aux murs un peu sales, recouverts d’affiches, qui foisonnent et résonnent de musiques en tous genres…

Josh Siegel, Ren Mathew et Owen O’Malley font ce que j’appellerais du rock intelligent (et je ne dis pas ça parce qu’ils jouent aux échecs sur la photo). Grosses guitares, gros clavier, basse bien grasse… c’est du gros son, c’est sûr, mais écrit et enregistré avec subtilité. Et même si le groupe s’est formé récemment, il y a une impressionnante maturité dans leurs compositions et leur jeu. On est bien loin du pop/rock adolescent que certains s’acharnent encore à faire aujourd’hui! Seul petits bémols, le chant  un peu trop classique (moins d’effets ne ferait pas de mal), et peut-être quelques longueurs sur certains morceaux.

Leur premier album, sorti en juin 2011, s’intitule Red Balloon. Il est noir, poignant. J’aime particulièrement: la piste d’ouverture « Cricket » et ses choeurs inquiétants, sa guitare qui pleure comme un violon et ses percussions sourdes, « Everyday Fire », à contretemps, « Eventually », balancée et entêtante, « Curtains », au rythme soul/hip hop et aux guitares qu’on jurerait entendre chanter, « Red Ballon », pause à deux voix avec un refrain tout à fait pop (j’aurais bien vu une voix féminine pour donner encore plus de relief). A écouter en intégralité sur le player ci-dessous.

Similarités avec: Hooray for Earth, These New Puritans, Empires, New York Rivals, Broken Bells


« Emptied Out » en session HearYa Live

facebooksite officiel

Outlines

In Coups de coeur, News on 19/09/2011 at 21:14

L’Art du Coquard

Juin. Fait rarissime, Mercury envoie une newsletter. C’est à propos du nouveau clip d’Outlines, formation parisienne qui m’était alors inconnue. J’écoute, et là, je sais instantanément que je vais écrire quelque chose sur eux. La voix soul-rock d’Irfane est comme un hameçon, j’accroche! Et je ne suis pas la seule; il n’y a qu’à voir le nombre d’articles qui ont fleuri sur la blogosphère et dans la presse à ce moment de l’année: Les Inrocks, ziknation, madmoizelle, tsugi, rfi, rocknfrance, le mouv…

C’est en 2007 qu’est sorti leur premier LP, Our Lives Are Too Short. Très réussi, il pose déjà les bases de leur style éclectique, entre rock façon The Format, dance-funk et hip-hop.

Leur nouvel EP, du nom du single « I Cannot Think », est moins varié et plus pop, même si on retrouve la basse funk et le clavier rythmique. Parfait exemple: « Visions », que vous avez sûrement entendu si vous écoutez Nova.

Un groupe à suivre.

Clip (un peu trash) de « I Cannot Think », ou l’art du coquard. Un conseil: évitez de le regarder juste après ou juste avant manger.

Alex Clare

In Uncategorized on 05/04/2011 at 13:42

Attention : addiction

On change complètement de style avec Alexander Clare, un anglais de 25 ans encore très peu connu par chez nous.  Certains qualifient sa musique de dubstep, d’autres jurent qu’il en est loin… Après avoir fait un tour sur wikipedia, j’irais plutôt dans la première direction.

En tout cas, marier des sons electro rampants à cette magnifique voix soul est clairement une idée de génie.

Jugez plutôt.

« Relax my beloved », clip officiel (gagnant du concours Genero.tv)

« Relax my beloved » est la première chanson que j’ai entendue, il y a environ 2 mois. C’était la bande-son d’une vidéo. Impossible de me souvenir du site où je l’ai trouvée, ce qui est, croyez-moi, extrêmement frustrant pour moi qui prends soin de citer mes sources, mais au moins j’ai fini par remettre la main sur la vidéo originale, de Matei-Alexandru Mocanu. Un peu dérangeante, mais tellement bien faite.

Comme souvent, j’avais noté le nom dans un coin, mais je n’étais pas retournée écouter… jusqu’à hier. Et là, impossible de m’arrêter. Repeat, repeat, repeat. J’ai l’impression qu’elle me tient par les tripes.

Clip de « Too close », beau et poignant

« Up all night », rythmes aux accents zouk/latinos

Aranda

In Groupes favoris, News on 18/07/2010 at 14:37

Une affaire de famille

Testify – Aranda

Oklahoma City. Deux frères, une même passion. Deux voix extraordinaires, « complètes », d’une précision incroyable. D’une puissance qu’on sent légèrement retenue, comme on garderait en laisse un gros chien, tout en lui laissant une certaine liberté. Etrange impression que sinon, elles feraient exploser les murs.

Gabe et Dameon ne font pas les choses à moitié. Quand ils font de la musique, ils y mettent vraiment tout leur coeur. Il n’y a qu’à écouter leur album éponyme Aranda. Dès les premières notes de « Punish Me », le ton est donné : ce sera rock, ou ne sera pas! Mais les deux frères et les musiciens qui les accompagnent touchent quand même un peu à tout : funk, pop, soul et même gospel.

Pour la petite histoire, Kelly Clarkson a repris sur son dernier album leurs morceaux « Whyyawannabringmedown » et « All I Ever Wanted » – titre qu’elle a d’ailleurs choisi pour l’album. Je vous laisse comparer leur version et la sienne. Personnellement, je ne vois pas beaucoup de différences mis à part le déficit vocal de la demoiselle, et c’est bien ça le problème ; normalement, quand on ose reprendre une chanson, on évite de la reproduire à l’identique, non seulement parce que que c’est ce qui fait qu’on est un artiste, et aussi par respect pour ceux qui ont écrit la chanson. Si elle se l’était appropriée, peut-être que je lui aurais pardonné, mais là, impossible. Qu’est-ce que vous en pensez?

En parlant de reprise, voici un excellent live de « Dazed and Confused » de Led Zepellin, par Aranda. Inutile de préciser qu’il y a sueur, cris, et que Dameon finit par jouer allongé sur le dos.

Extrait du même concert : « It Ain’t Easy »

http://www.vimeo.com/6633648

Un peu plus calme mais toujours cette impressionnante présence vocale. « Still in the dark » version acoustique.

Autre acoustique énergique, « Punish Me »

myspacefacebook