les oreilles grandes ouvertes

Passenger

In Concerts, Coups de coeur, News on 15/03/2011 at 10:47

Vers d’autres horizons

Je ne suis pas vraiment ce qu’on appelle une personne impulsive. Mais quand j’ai entendu cette voix en me promenant par hasard sur Queens Street Mall à Brisbane, qui transperçait le bruit des passants pressés, j’ai senti qu’il se passait quelque chose. On s’approche, et on découvre un guitariste pieds nus, entouré par une soixantaine d’oreilles attentives. Je récolte un flyer, découvre qu’il joue le soir même au Old Museum. Quelques heures plus tard, me voilà assise dans l’herbe, à manger un paquet de chips saveur barbecue, en attendant que les portes  de la salle s’ouvrent.

Même s’il est la première découverte que j’ai faite sur le sol australien, Passenger est britannique. Mike Rosenberg de son vrai nom, il était en tournée par ici après avoir enregistré son album Flight Of The Crow en collaboration avec de nombreux artistes locaux. Sa performance était décontractée (pas comme les tenues de mes voisines, je me sentais un peu plouc avec mon short), pleine d’intéractions avec le public. On en apprend beaucoup sur lui entre les chansons, sur sa vie. C’est ce que j’aime chez lui. Il a beau chanter la réalité, il arrive à la transcender, si bien que ça devient un peu notre histoire à tous. Comme si on faisait tous le même voyage. Parce que nous sommes tous des passagers, en proie à cette envie de changement, de nouveaux horizons.

Passenger est passionné, et ça se voit. Quand il joue, il y met tout son coeur, tout son corps. Sa voix devient à elle seule un instrument à part entière, encore plus puissant en acoustique. On pense à James Blunt, mais en plus doux et moins criard, avec plus de « matière » à l’intérieur. On sent le désespoir et l’espoir, l’urgence, la fragilité. Ses paroles sont honnêtes et tendres, parfois humoristiques. La preuve que talent et modestie peuvent bien coexister…

Petit aperçu du concert du 19/02

Reprise de « Sound of Silence » de Simon & Garfunkel, fantastique.. Assemblée muette, silence religieux. Impossible de tenir mon appareil photo devant moi.

Le côté plus léger de la vie était incarné ce soir-là par les deux autres musiciens, Daniel Lee Kendall, joueur, et Old Man River, avec son accent américain et sa tête de baroudeur.

Clip de « You’re on my mind » de Old Man River

facebook

  1. Thank you so much for the fantastic video… Mike Rosenberg is so talented! Australia wants to adopt him!!!

  2. No, I wasn’t at the Brisbane show, but I’ve seen him once in Sydney and a couple of times in Melbourne (where I live).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :